CANCER de l’OVAIRE : Les promesses de l’alphathérapie

On sait que le cancer de l’ovaire est souvent diagnostiqué à un stade avancé, avec un mauvais pronostic : sur 10 patientes, seules 4 à 5 survivent à 5 ans après le traitement. Cette annonce d’un nouveau traitement prometteur -une radiothérapie par particules alpha- à l’occasion du Congrès annuel de la Society of Nuclear Medicine and Molecular Imaging 2021, apporte donc un espoir. D’autant que ces essais précliniques démontrent des résultats très positifs, la radiothérapie limitant considérablement la croissance et la masse tumorales.

 

Conçu spécifiquement pour les cancers de l’ovaire résistants aux thérapies traditionnelles, ce nouveau traitement radiopharmaceutique peut être produit en 25 minutes à faible coût, ce qui permet, aussi, une meilleure efficacité par rapport aux alternatives thérapeutiques. Selon l’American Cancer Society, plus de 20.000 femmes reçoivent un diagnostic de cancer de l’ovaire chaque année aux Etats-Unis, et près de 14.000 en meurent. En France, près de 5.000 cas sont diagnostiqués chaque année.

Aujourd’hui et en dépit de progrès thérapeutiques, une femme sur 2 atteintes d’un cancer de l’ovaire décède dans les 5 ans. C’est la cinquième cause de décès par cancer chez les femmes.

Une nouvelle « alphathérapie » ciblée contre le cancer de l’ovaire HER2-positif

Ici, les chercheurs proposent une nouvelle « alphathérapie » ciblée, nommée « Pb-214-TCMC-trastuzumab » pour traiter le cancer de l’ovaire HER2-positif. Il s’agit d’une forme de radiothérapie dans laquelle des particules alpha ciblent les cellules cancéreuses grâce à la combinaison des radioisotopes avec des marqueurs immunitaires (trastuzumab) qui permettent ce ciblage de la tumeur.

 

L’étude est menée in vitro, sur des lignées de cellules cancéreuses de l’ovaire et in vivo chez la souris modèle de cancer de l’ovaire. L’étude montre que :

 

la charge tumorale chez les souris et les cellules traitées avec Pb-214-TCMC-trastuzumab a considérablement diminué au cours de l’étude, ce qui confirme l’efficacité de la thérapie ;
aucun effet secondaire indésirable n’a été constaté, notamment aucune perte de poids chez les animaux.
Le système générateur peut fournir du Pb-214 toutes les heures, ce qui confirme une nouvelle source de thérapie par particules alpha aux patients à moindre coût.

 

« À l’avenir, le système générateur sera disponible pour de nombreux produits thérapeutiques pour une meilleure prise en charge des patients atteints de tumeurs solides».

Source: Society of Nuclear Medicine and Molecular Imaging (SNMMI) 2021 Annual Meeting 11-Jun-2021 Promising ovarian cancer treatment proves effective and efficient

Plus sur le Cancer de l’Ovaire

Équipe de rédaction Santélog

Cet article CANCER de l’OVAIRE : Les promesses de l’alphathérapie est apparu en premier sur Santé blog.

The post CANCER de l’OVAIRE : Les promesses de l’alphathérapie first appeared on ProcuRSS.eu.

Menu