CHOLESTÉROL et CANCER : Un métabolite du cholestérol induit des vésicules cancérigènes

Un sous-produit du métabolisme du cholestérol induit la production de vésicules cancérigènes, conclut cette équipe de scientifiques de l’University of Illinois at Urbana-Champaign (Chicago) qui décrypte, pour la première fois, in vitro et in vivo, un processus moléculaire liant un taux de cholestérol élevé à la récidive et aux métastases du cancer du sein. L’identification de ce processus, documenté dans la revue Endocrinology, pourrait conduire au développement de nouvelles thérapies anticancéreuses, « personnalisées » en cas d’hypercholestérolémie.

 

Les chercheurs montrent que ce métabolite du cholestérol amène certaines cellules à envoyer des signaux à d’autres cellules qui favorisent le cancer et que ces signaux sont conditionnés dans des compartiments liés à la membrane appelés « vésicules extracellulaires ». « Les vésicules extracellulaires jouent un rôle important dans la physiologie normale, mais elles ont déjà également été impliquées dans la biologie du cancer », souligne l’auteur principal, Erik Nelson, professeur de physiologie moléculaire et intégrative à l’Université de l’Illinois Urbana-Champaign : « Ces particules transportent une cargaison d’une cellule à une autre, une cargaison qui agit comme un réseau de communication ».

Du cholestérol au cancer du sein, quel process ?

Dans cette recherche, pour mieux comprendre comment un sous-produit du métabolisme du cholestérol, le 27-hydroxycholestérol (27HC) agit sur les cellules, l’équipe a exposé plusieurs types de cellules au métabolite, dont des cellules immunitaires, des globules blancs connus sous le nom de polynucléaires neutrophiles. Traités avec du 27-hydroxycholestérol, ces globules blancs ont commencé à évacuer des vésicules extracellulaires.

 

27HC agit sur les globules blancs et les induit à expulser des vésicules extracellulaires : 27HC favorise la croissance tumorale en se liant aux récepteurs des œstrogènes sur différents tissus, ce qui induit les cellules cancéreuses sensibles aux œstrogènes à proliférer et à se développer. De plus, le 27HC supprime la fonction immunitaire.

 

Les vésicules contiennent toute une collection de molécules de signalisation. Lorsque les chercheurs les injectent chez des souris modèles de cancer du sein, ces vésicules favorisent à la fois la croissance des tumeurs et les métastases du cancer du sein. Ainsi, l’équipe démontre que le métabolite du cholestérol 27HC peut réguler ces vésicules extracellulaires.

 

Ces travaux désignent ainsi une nouvelle cible thérapeutique, le 27HC qui pourrait donner lieu à de nouvelles thérapies permettant de prévenir le cancer du sein, ou sa récidive chez des femmes à taux de cholestérol élevé.

Ensuite l’étude tisse un nouveau lien entre obésité et cancer du sein.

Équipe de rédaction Santélog

Cet article CHOLESTÉROL et CANCER : Un métabolite du cholestérol induit des vésicules cancérigènes est apparu en premier sur Santé blog.

The post CHOLESTÉROL et CANCER : Un métabolite du cholestérol induit des vésicules cancérigènes first appeared on ProcuRSS.eu.

Menu