COVID-19 : Un taux de réinfection inférieur à 1% après une forme sévère

C’est une bonne nouvelle sur le plan de l’immunité naturelle, que ces nouvelles données d’une étude, épidémiologique, de l’Université du Missouri-Columbia. Ces chercheurs estiment ainsi, dans la revue Clinical Infectious Diseases que le taux de réinfection de COVID-19 reste inférieur à 1% chez les personnes qui ont été gravement malades ou ont développé des formes sévères de la maladie. Dans cette étude menée auprès de plus de 9.000 participants, seuls 2 décès ont été associés à une réinfection.

 

Il s’agit en effet de l’analyse des données de plus de 9.000 patients américains atteints d’une infection sévère à SARS-CoV-2 et qui conclut que moins de 1% d’entre eux ont à nouveau développé la maladie COVID-19. La réinfection a été définie par 2 tests positifs séparés par un intervalle supérieur à 90 jours après la résolution de l’infection initiale, confirmée par au moins 2 tests négatifs consécutifs. Dans ces rares cas de réinfection, le délai de réinfection moyen est de 3,5 mois après un test initial positif.

Un taux significativement plus faible de pneumonie, d’insuffisances cardiaque et rénale en cas de réinfection

L’équipe a analysé les données de 62 établissements de santé pour conclure que :

 

63 des 9.119 patients soit 0,7% ayant développé une forme sévère de COVID-19 ont contracté le virus une deuxième fois, avec une période moyenne de réinfection de 116 jours ;
sur les 63 patients réinfectés, 2 (3,2 %) sont décédés ;
l’asthme et la dépendance à la nicotine semblent associés à ce risque de réinfection, relève l’auteur principal, le Dr Adnan I. Qureshi, clinicien et professeur de neurologie à la MU School of Medicine. « Cependant, nous constatons un taux significativement plus faible de pneumonie, d’insuffisance cardiaque et d’insuffisance rénale aiguë avec la réinfection vs infection primaire ».

 

Le message important de l’étude est que la réinfection par COVID-19 après un cas initial est possible, que la durée de l’immunité fournie par une infection initiale n’est pas très claire mais que cette immunité naturelle est suffisamment forte, dans les mois qui suivent l’infection, pour réduire considérablement le risque de complications et de décès.

Équipe de rédaction Santélog

Cet article COVID-19 : Un taux de réinfection inférieur à 1% après une forme sévère est apparu en premier sur Santé blog.

The post COVID-19 : Un taux de réinfection inférieur à 1% après une forme sévère first appeared on ProcuRSS.eu.

Menu