OBÉSITÉ : Des probiotiques contre l’essoufflement

Après l’axe très documenté, intestin-cerveau, puis l’axe intestin-peau, cette étude suggère aussi un axe intestin-poumons, apportant à la preuve du rôle majeur du microbiote intestinal dans la santé, via l’immunité. Cette équipe pluridisciplinaire de l’Imperial College London révèle en effet que certains probiotiques pourraient permettre de soulager les symptômes respiratoires comme l’essoufflement, courants chez les personnes en surpoids ou atteints d’obésité et même chez les personnes âgées. Ces nouvelles données, présentées lors de la Digestive Disease Week® (DDW) vont jusqu’à suggérer un rôle possible des probiotiques dans la prévention des infections respiratoires. Un bénéfice qui répond à un besoin bien d’actualité.

 

L’auteur principal, le Dr Benjamin Mullish, professeur au département des maladies digestives de l’Imperial College London relève que cet effet possible des probiotiques « n’est pas nécessairement l’idée la plus intuitive ». L’hypothèse qu’une supplémentation en bactéries puisse réduire le risque d’infection respiratoire ne tombe en effet pas sous le sens, cependant elle est en ligne avec la relation complexe de notre microbiome intestinal avec nos différents systèmes organiques. En effet, au fil des recherches, on comprend bien que le microbiote intestinal affecte différents aspects du fonctionnement et de la défense de notre corps.

Un axe intestin-poumons qui fonctionne dans les 2 sens

L’analyse des journaux alimentaires de 220 patients ayant participé à un précédent essai en double aveugle contrôlé par placebo sur les probiotiques et la perte de poids constate ici que :

 

les participants qui ont pris des probiotiques au cours du suivi de 6 mois présentent un risque réduit de 27% de symptômes des voies respiratoires supérieures par rapport au groupe placebo ;
cet effet est encore plus marqué chez les participants souffrant d’obésité et chez ceux âgés de 45 ans ou plus ;

 

Obésité et risque plus élevé d’infections et de troubles respiratoires est une association bien documentée : de précédentes recherches ont montré que les probiotiques réduisent les infections des voies respiratoires supérieures chez les adultes et les enfants en bonne santé, mais il existe peu de données sur la population vulnérable des personnes en surpoids et obèses, ou plus âgées.

 

Ces conclusions consolident l’hypothèse d’un axe intestin-poumons : « Ce n’est pas seulement l’intestin qui envoie des signaux qui affectent le fonctionnement des poumons. Cela fonctionne dans les deux sens. Cela ajoute à la preuve que des changements dans le microbiome intestinal peuvent affecter de grands aspects de notre santé ». « Malheureusement », les chercheurs n’ont pas évalué la réponse immunitaire, seulement les symptômes respiratoires. Mais il y a fort à parier que ces bénéfices soient médiés par la réponse immunitaire.

 

De futurs essais cliniques randomisés sont prévus afin d’identifier les mécanismes liés à la réduction des symptômes respiratoires et d’évaluer l’impact thérapeutique possible des probiotiques sur le système immunitaire et respiratoire.

Équipe de rédaction Santélog

Cet article OBÉSITÉ : Des probiotiques contre l’essoufflement est apparu en premier sur Santé blog.

The post OBÉSITÉ : Des probiotiques contre l’essoufflement first appeared on ProcuRSS.eu.

Menu