PSORIASIS : Le jeûne intermittent fait des miracles

Le régime « 5:2 », un type de jeûne intermittent qui consiste à limiter de plus de 75% ses apports caloriques 2 jours par semaine et à maintenir son apport alimentaire habituel les 5 autres jours de la semaine, permet de réduire les symptômes cutanés chez les patients atteints de psoriasis, révèle cette recherche d’une équipe de dermatologues et nutritionnistes de l’Université de Gand (Belgique).

Des conclusions présentées lors du Symposium digital de l’ European Academy of Dermatology and Venereology, qui suggèrent une nouvelle corrélation entre le microbiote intestinal, l’immunité et la santé cutanée.

 

Le psoriasis est une maladie inflammatoire chronique et systémique, médiée par le système immunitaire, qui provoque des plaques et des squames en relief à la surface de la peau. La maladie affecte entre 2 et 3% de la population adulte mondiale et moins d’1% des enfants. Jusqu’à présent, l’effet des interventions diététiques sur la sévérité du psoriasis a rarement été étudié, cependant le lien entre l’obésité et la sévérité du psoriasis a déjà été documenté.

 

C’est la première étude à examiner les effets de ce jeûne intermittent sur la peau de patients souffrant de psoriasis et ce régime apporte des résultats prometteurs : une réduction significative de la desquamation et de l’épaisseur cutanée chez les patients atteints de psoriasis léger. Un résultat d’autant plus intéressant que le 5 :2 est une forme de jeûne intermittent plutôt facile à observer, car son principe est facilement adaptable aux activités habituelles.

Trouver le lien entre la santé intestinale et les lésions psoriasiques

Les chercheurs ont d’abord observé des résultats positifs d’un régime de type 5 :2, chez des souris modèle d’inflammation intestinale et de psoriasis. «  Nous avons donc cherché à savoir si une intervention diététique aurait les mêmes effets sur des patients humains atteints de psoriasis », explique l’auteur principal, le Dr Lynda Grine, chercheur au Département de dermatologie de l’Université de Gand.

 

L’étude est menée auprès de 24 participants atteints de psoriasis, dont 12 ont observé un jeûne intermittent 5 :2 durant 12 semaines, et 12 ont poursuivi leur régime alimentaire habituel. Durant les 2 jours de restriction, l’apport calorique était limité à 500 kcal. 2 patients n’ont pas terminé l’essai.

 

le tour de taille et le poids corporel sont restés comparables à 6 semaines, mais réduits de manière significative dans le groupe d’intervention, à la 12è semaine ;
Si la mesure objective de la gravité et de l’étendue du psoriasis (via le PASI : Psoriasis Area and Severity Index et le BSA : Body Surface Area) ne diffère pas de manière significative entre le groupe d’intervention et le groupe témoin ;
le PASI révèle une petite tendance à l’amélioration dans le groupe intervention ;
dès la 6è semaine, les participants du groupe d’intervention signalent une amélioration cutanée significative avec une régression de la desquamation et de l’épaississement de la peau ;
30% de ces participants rapportent également une diminution des démangeaisons.

 

L’étude est toujours en cours et doit s’achever fin juin, cependant ces résultats préliminaires soutiennent l’intérêt des interventions diététiques en faveur de la santé cutanée. Les chercheurs soulignent le nombre croissant de preuves sur la relation entre l’intestin et la peau, avec de nouvelles perspectives pour les patients.

Source: EADV Spring Symposium 6-May-2021 5:2 diet helps reduce skin symptoms in Psoriasis patients

Plus sur le Pso sur Dermato Blog

Équipe de rédaction Santélog

Cet article PSORIASIS : Le jeûne intermittent fait des miracles est apparu en premier sur Santé blog.

The post PSORIASIS : Le jeûne intermittent fait des miracles first appeared on ProcuRSS.eu.

Menu