Deuil amoureux

Un deuil aimant présente plusieurs similitudes avec le processus de deuil lié à la mort, mais implique également une différence fondamentale, à savoir le rejet subi. Il est important de considérer ce rejet dans les étapes de guérison parce qu’il affecte directement l’estime de soi et la confiance en soi.

Peu de femmes possèdent une estime de soi capable de résister à une telle épreuve. Ainsi, il y a une étape supplémentaire dans le processus de guérison, appelée phase d’internalisation.

Les différentes phases du deuil amoureux

 La dévastation

Votre conjoint vient de vous annoncer qu’il vous quitte. Ce que vous aviez bâti au cours des dernières années vient de s’écrouler. Vous êtes dévastée. Cette première phase du deuil amoureux est la plus difficile. La souffrance vécue y est extrême et vous pensez qu’elle sera là pour toujours.

De plus, de nombreux symptômes physiques survivent pendant cette phase. Vous êtes à votre écoute, vous êtes en mesure d’accéder à votre métier. Il a rencontré tout votre corps en état d’alerte de la même façon que vous êtes étiez poursuivi par des loups affamés

Le sevrage

Vous devez maintenant apprendre à vivre sans votre conjoint et avec des besoins qui ne sont plus remplis par la relation. L’effet de sevrage ressenti par la perte de votre conjoint est similaire à tous égards à celui d’un médicament. Vous sentez le manque, vous êtes plus agité. Vous êtes habité par l’espoir du retour de l’être aimé et cela engendre une douleur constante. Vous ressentez un profond besoin d’attachement et de fusion avec lui. Certains tenteront de reprendre contact avec lui, d’autres seront prêts à tout faire pour le retrouver.

L’intériorisation

Pendant cette phase, vous réprimez votre colère contre l’autre pour une meilleure auto-flagellation. Vous idéalisez votre ex-conjoint, vous accumulez des regrets et des doutes. C’est la phase de “J’aurais dû faire”, “J’aurais pu faire”. Vous êtes l’objet de votre propre colère.

Au cours de cette phase, vos demandes d’affectation et de soutien de vos proches ne sont souvent pas réalistes. Vous êtes en colère contre la colère envers votre ex-conjoint, car l’exécuter directement sur lui pourrait nuire à vos chances, même si minime, de le retrouver.

Vous avez des doutes, des questions ? psychologue deuil psychologue

Vous avez d’autres questions ou des doutes (notamment de savoir si l’on peut répondre à votre demande)? Téléphonez à notre secrétariat pour prendre rendez vous ou envoyez un email à notre secrétariat, à l’attention du thérapeute de votre choix.
psychologue deuil, psy deuil, psychothérapeute deuil, psychothérapie deuil, thérapie deuil, thérapeute deuil, deuil Psy, deuil psychologue, Psy deuil, psychologue deuil, deuil thérapie, thérapeutes deuil, psychologues deuil, psychothérapeutes deuil, deuil psychothérapie, psychologue deuil