Les complications du deuil

Le chagrin peut être bloqué à plusieurs niveaux. Au moment de l’annonce de la mort, c’est un deuil traumatisant. Pendant la phase dépressive, c’est une réaction de dépression majeure au deuil. Le travail de deuil peut aussi être retardé …

On évaluera en particulier le handicap que représentent, pour la vie affective et professionnelle, les insomnies prolongées, l’inversion du rythme nycthéméral des troubles anxieux à celui  de la dépression du deuil. Autant les anxiolytiques sont utiles, autant les antidépresseurs n’ont aucune action sur la symptomatologie du deuil, qui est normale.

Les complications du deuil ont plusieurs facteurs :

  • L’âge de l’endeuillé
  • Les circonstances brutales ou atypiques du décès
  • Les deuils répétés
  • L’annonce du décès
  • Impact de la santé
  • Le statut professionnel
  • L’environnement facteur de complication

Le deuil c’est un chagrin ou il ne faut pas beaucoup de temps pour se remédier, mais parfois il se transforme, provoquant des troubles psychologiques et somatiques qui sont souvent chroniques et qui nécessite une consultation médicale spécialisée.

Les différentes complications du deuil :

  • Le deuil hystérique
  • Le deuil maniaque
  • Le deuil mélancolique
  • Le deuil traumatique
  • Le deuil obsessionnel
  • Le deuil post-traumatique

Et si vous restez coincé en deuil, cela peut vous empêcher de progresser dans la vie. Si cela dure, cela peut entraîner des crises d’épuisement, de dépression ou d’anxiété. C’est pourquoi nous ne devons pas négliger cette étape et prendre le temps de la faire face. Parler avec vos amis, votre famille et vos proches peut vous aider à faire cela.

Menu