TÉLÉMÉDECINE : 40% des médecins l’ont définitivement adoptée

C’est certainement l’une des grandes avancées favorisées par cette crise sanitaire et elle semble être là pour durer, souligne cette enquête de la Syracuse University. La télésanté a gagné en popularité pendant la pandémie et plus de 40% des professionnels de santé interrogés continueront de la pratiquer après la pandémie .Cette étude, présentée dans le Journal of Medical Information Research (JMIR) montre parallèlement que la pratique, pour la majorité des médecins répond aux 3 conditions d’une médecine « efficiente », la qualité, l’accès et le coût.

 

Pendant la pandémie, la sempiternelle phrase de salle d’attente « le médecin va vous voir » a pris un nouveau sens. Le domicile est devenu pour beaucoup le lieu de travail mais aussi la salle de consultation. Cette enquête menée au Falk College de l’Université de Syracuse suggère que la télémédecine pourrait devenir l’ordinaire des consultations médicales. L’auteur principal de l’étude, Bhavneet Walia, professeur de santé publique explique que les médecins se sont formés extrêmement rapidement pendant la pandémie aux technologies de téléconsultation, surmontant les problèmes de connectivité de matériel et de logiciels, qui a priori pouvaient apparaître comme des défis. «Nous avons vu la formation des médecins à la téléconsultation augmenter pendant le suivi de notre enquête».

La phrase « le médecin va vous voir » a pris un nouveau sens.

L’enquête a été menée auprès de 148 médecins aux États-Unis :

 

plus de 40% déclarent souhaiter continuer avec la télésanté ;
plus de la moitié reconnaissent son efficacité à remplir les exigences de base dans la pratique médicale, l’accès aux soins primaires, la qualité dans un grand nombre de situations patient, et de coût, avec de plus fréquemment un gain de temps pour le médecin comme pour le patient ;

 

Des préoccupations émergent sur la technologie elle-même, à la fois chez les médecins qui doivent acheter et utiliser le logiciel, mais aussi chez les Autorités de Santé publique qui s’inquiètent d’une concentration possible du marché.

« Les médecins sont en faveur d’une concurrence qui permette de réduire les coûts des logiciels et favorise la qualité ». En effet, si un des grands objectifs de la télésanté est d’accroître l’accès aux soins de santé, la concentration du marché des équipements, des fournisseurs d’accès et des logiciels pourrait induire l’effet inverse.

Source: Journal of Medical Information Research (JMIR) 3 May, 2021 DOI : 10.2196/26336 U.S. physicians’ perspective on sudden shift to Telehealth: Physician Survey Study

Plus d’études autour de la Télémédecine

Équipe de rédaction Santélog

Cet article TÉLÉMÉDECINE : 40% des médecins l’ont définitivement adoptée est apparu en premier sur Santé blog.

The post TÉLÉMÉDECINE : 40% des médecins l’ont définitivement adoptée first appeared on ProcuRSS.eu.

Menu