Qui suis-je ?

jean francois tahan psychotherapeute sprimont En tant que thérapeute, j’accorde beaucoup d’importance à accueillir le vécu émotionnel, les paroles, l’histoire récente, les symptômes qui amènent le patient à consulter. Une attitude d’ouverture, de bienveillance, sans jugement, de compassion constitue un minimum.

L’écoute est fondamentale. Car c’est à partir d’une écoute très profonde que va s’établir la relation véritablement thérapeutique. : Attention aux paroles exprimées, au sens indiqué par la personne, à la tonalité de la voix, ses inflexions, à la gestuelle du corps, aux émotions enfouies, à la dynamique inconsciente.

Dès la première séance, je vais être amené à laisser apparaître le sens de ce que vit la personne pour elle tout d’abord. Ensuite, je suis attentif au sens inconscient de son vécu douloureux.

Le langage du patient ainsi que les émotions exprimées ou non, vont nous aider à nous inscrire ensemble dans un nouage thérapeutique, un processus de guérison où la souffrance est le plus souvent un chemin sur la voie de la transformation intérieure.

On apprend ensuite à se réapproprier son corps, à lâcher prise à des schémas de pensée destructifs, à vivre enfin… Autrement.

Vous avez des doutes, des questions ? psychologue deuil psychologue

Vous avez d’autres questions ou des doutes (notamment de savoir si l’on peut répondre à votre demande)? Téléphonez à notre secrétariat pour prendre rendez vous ou envoyez un email à notre secrétariat, à l’attention du thérapeute de votre choix.
psychologue deuil, psy deuil, psychothérapeute deuil, psychothérapie deuil, thérapie deuil, thérapeute deuil, deuil Psy, deuil psychologue, Psy deuil, psychologue deuil, deuil thérapie, thérapeutes deuil, psychologues deuil, psychothérapeutes deuil, deuil psychothérapie, psychologue deuil